twitter facebook chevron-right

Loi Travail : le président de la CFE-CGC regrette un "passage en force" sur la fusion des instances représentatives du personnel

"Faire confiance aux acteurs de terrain" sauf pour les instances des salariés dans les entreprises ? François Hommeril, président de la CFE-CGC, dénonce un double-discours de la ministre du Travail mercredi dans Politique matin.

Mercredi matin sur RMC, la ministre du Travail a défendu sa méthode avec des ordonnances où l'on "fait confiance aux acteurs de terrain" et où "tout n'a pas à être décidé par un texte à Paris". Le président de la CFE-CGC lui répond.

"Pourquoi Madame Pénicaud a décidé de fusionner les instances représentatives du personnel par la force de la loi ? Alors qu'aujourd'hui c'est possible dans le cadre d'un accord passé dans les entreprises?", fustige François Hommeril. Il dénonce un passage en force : "Elle se contredit elle-même. Ce procédé jette un discrédit total sur l'ensemble du projet..."


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat