Image

- Agnès Buzyn, ancienne ministre des Solidarités et de la Santé - 2nde partie

TRAVAUX PARLEMENTAIRES
duration
1 heure 27 minutes
Depuis le 16 juin les députés de la commission d'enquête consacrée à l'épidémie de Covid-19 auditionnent les acteurs de la crise sanitaire, monde médical mais aussi ex-ministres et directeurs généraux de la Santé. Tout l'été LCP vous fait revivre ces auditions.
Deuxième épisode consacré à l'audition d'Agnès Buzyn par la commission d'enquête consacrée à l'épidémie de Covid-19. C'était le 30 juin dernier, l'ex-Ministre de la Santé s'est expliquée sur son départ du gouvernement, parfois jugé précipité, pour se lancer dans la bataille de Paris, mais aussi sur ses propos qui lui avaient été attribués au lendemain du 1er tour, évoquant notamment une « mascarade » au sujet de l'élection municipale, alors que le pays s'enfonçait dans une crise sanitaire sans précédent. Agnès Buzyn s'est défendue d'avoir sous-estimé le risque, arguant qu'elle avait, je cite « mis en branle tout le système de santé alors qu'il n'y avait pas encore d'alerte internationale, uniquement sur une intuition ». Ecoutez la suite de cette audition, c'est au tour de Philippe Vigier, pour le groupe « Libertés et Territoires », d'interroger l'ex-Ministre, accompagnée de son ancien directeur de cabinet Raymond Lemoine.
« Je ne vais pas refaire l'histoire a posteriori », tels ont été les derniers mots d'Agnès Buzyn devant la commission d'enquête chargée d'élucider les raisons des dysfonctionnements dans la gestion de l'épidémie de coronavirus. Une audition largement consacrée aux masques, qui avaient fait défaut tout au long de la première phase pandémique. Agnès Buzyn s'est défendue en plaidant l'incapacité pour un ministre de tout connaître des stocks de matériel sanitaire, tout en se défendant d'avoir sous-estimé l'ampleur de la crise.

Retrouvons les meilleurs moments des auditions marquantes menées par la Mission d'information dotée des pouvoirs d'une commission d'enquête, sur l'impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l'épidémie de Coronavirus-COVID2019.