Le gouvernement Attal au complet : le Premier ministre promet "un gouvernement d'action et de résultats"

Actualité
Image
Attal France 2
par Ludovic FAU, le Jeudi 8 février 2024 à 20:33, mis à jour le Vendredi 9 février 2024 à 14:10

L'Elysée a annoncé, ce jeudi 8 février au soir, la composition complète du gouvernement Attal, après la nomination des principaux ministres le 11 janvier. Au total, outre le Premier ministre, l'équipe de Gabriel Attal compte 34 membres : 13 ministres de plein exercice, 16 ministres délégués et 5 secrétaires d'Etat. 

Un peu moins d'un mois après la nomination des principaux ministres de l'équipe Attal, l'Elysée a annoncé par communiqué, ce jeudi 8 fevrier au soir, la composition complète du gouvernement. "C'est un gouvernement d'action et de résultats", a affirmé dans la foulée Gabriel Attal, qui était l'invité de France 2. 

Au total, outre le Premier ministre, le gouvernement compte 34 membres qui seront réunis autour du président de la République, Emmanuel Macron mercredi prochain, 14 février, pour un Conseil des ministres en formation complète.  

Malgré la crise provoquée par les critiques de François Bayrou à l'égard de l'exécutif ces deux derniers jours, le MoDem - qui continue de faire partie de la majorité présidentielle, qui n'est que relative à l'Assemblée nationale - conserve quatre représentants au sein du gouvernement.

Dans l'ordre protocolaire, les ministres de plein exercice du gouvernement Attal sont : 

  • Ministre de l'Economie, des Finances, de la Souveraineté industrielle et numérique : Bruno Le Maire, qui avait été renommé dès le mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Ministre de l'Intérieur et des Outre-mer : Gérald Darmanin, qui avait été renommé dès le mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités : Catherine Vautrin, nommée au mois de janvier, poursuit à cette fonction. Ancienne députée UMP puis LR, elle a occupé plusieurs fonctions ministérielles lors du second mandat de Jacques Chirac à la présidence de la République. Son nom avait circulé pour être Première ministre suite à la réélection d'Emmanuel Macron en 2022, mais c'était finalement Elisabeth Borne qui avait été nommée à Matignon. 
     
  • Ministre de l'Education et de la Jeunesse : Nicolas Belloubet, qui revient au gouvernement après avoir été ministre de la Justice et garde des Sceaux, de 2017 à 2020, lors du premier quinquennat d'Emmanuel Macron à l'Elysée. Ancienne rectrice et ancienne membre du Conseil constitutionnel, elle remplace Amélie Oudéa-Castéra dans cette fonction. Un temps élue locale, elle a participé à des exécutifs dirigés par des élus du Parti socialiste à la mairie de Toulouse et à la région Midi-Pyrénées. 
     
  • Ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire : Marc Fesneau, qui avait été renommé dès le mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Ministre de la Culture : Rachida Dati, nommée au mois de janvier, poursuit à cette fonction. Ancienne ministre de la Justice lorsque Nicolas Sarkozy était président de la République, puis maire du 7e arrondissement de Paris, son exclusion des Républicains a été annoncée par le président du parti, Eric Ciotti, dans la foulée de son entrée au gouvernement. 
     
  • Ministre des Armées : Sébastien Lecornu, qui avait été renommé dès le mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Eric Dupond-Moretti, qui avait été renommé dès le mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères : Stéphane Séjourné, qui avait été nommé au mois de janvier, poursuit à cette fonction. Ancien député européen et ex-président du groupe Renew Europe au Parlement européen, il est, par ailleurs, secrétaire général de Renaissance, le parti présidentiel. 
     
  • Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires : Christophe Béchu, qui avait été renommé dès le mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques : Stanislas Guerini, qui occupait cette fonction au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommé. 
     
  • Ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques : Amélie Oudéa-Castéra, qui cumulait depuis le mois de janvier ces responsabilités avec celles de l'Education nationale et de la Jeunesse retrouve son périmètre d'origine après les polémiques qui s'étaient multipliées dès sa prise de fonction à l'Education, où elle avait succédé à Gabriel Attal. 
     
  • Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Sylvie Retailleau, qui avait été renommé dès le mois de janvier, poursuit à cette fonction.

Ministres déléguées auprès du Premier ministre, Gabriel Attal : 

  • Ministre déléguée chargée du Renouveau démocratique, Porte-parole du gouvernement : Prisca Thevenot, qui avait été nommée à cette fonction au mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Ministre déléguée chargée des Relations avec le Parlement : Marie Lebec, qui avait été nommée à cette fonction au mois de janvier, poursuit à cette fonction.
     
  • Ministre déléguée chargée de l'Egalité femmes-hommes et de la lutte contre les Discriminations : Aurore Bergé, qui avait été nommée à cette fonction au mois de janvier, poursuit à cette fonction.

Ministres délégués : 

  • Auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique : 
    Chargé de l’Industrie et de l’Energie : Roland Lescure, qui était chargé de l'Industrie au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommé à l'Industrie et est désormais aussi chargé de l'Energie. 
    - Chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation : Olivia Grégoire, qui occupait cette fonction au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommée avec un périmètre légèrement modifié, le Commerce étant remplacé par la Consommation dans ses attributions.
    - Chargé des Comptes publics : Thomas Cazenave, qui occupait cette fonction au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommé. 
     
  • Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :
    Chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité : Dominique Faurequi occupait cette fonction au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommée.  
     
  • Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer :
    - Chargée des Outre-mer : Marie Guévenoux, qui était jusque-là députée Renaissance et première questeure de l'Assemblée nationale. 
     
  • Auprès de la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, de la ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse et du garde des Sceaux, ministre de la Justice
    - C
    hargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles : Sarah El Haïry, qui était secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité au sein du gouvernement Borne, est nommé à cette nouvelle fonction. 
     
  • Auprès de la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités :
    Chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées : Fadila Khattabi, qui était chargée des Personnes handicapées au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, est renommée à cette fonction et est désormais aussi chargée des Personnes âgées. 
    - Chargé de la Santé et de la Prévention : Frédéric Valletoux, qui était jusque-là député Horizons. 

  • Auprès du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire :
    - Agnès Pannier-Runacher, qui était ministre de la Transition énergétique au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, est nommée à cette nouvelle fonction. 
     
  • Auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :
    - Chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité, de la Francophonie et des Français de l'étranger : Franck Riester, qui était chargé des Relations avec le Parlement au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, est nommé à cette nouvelle fonction. 
    - Chargé de l'Europe : Jean-Noël Barrotqui était chargé du Numérique au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, est nommé à cette nouvelle fonction.  
     
  • Auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :
    - Chargé des Transports : Patrice Vergriete
    , qui était chargé du Logement au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, est nommé à cette nouvelle fonction. 
    - Chargé du Logement : Guillaume Kasbarian, qui était jusque-là député Renaissance et président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Secrétaires d’Etat :

  • Auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et Numérique :
    - Chargée du Numérique : Marina Ferrari, qui était jusque-là députée MoDem. 
     
  • Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :
    - C
    hargée de la Ville : 
    Sabrina Agresti-Roubache, qui occupait cette fonction au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommée. 
     
  • Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer :
    - Chargée de la Citoyenneté : 
    Sabrina Agresti-Roubache, qui outre la Ville, est désormais chargée de la Citoyenneté, cumulant ces deux responsabilités. 
     
  • Auprès du ministre des Armées :
    - C
    hargée des Anciens combattants et de la Mémoire : 
    Patricia Mirallèsqui occupait cette fonction au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommée.
     
  • Auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :
    - C
    hargée du Développement et des Partenariats internationaux : Chrysoula Zacharopoulou
    , qui occupait cette fonction au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommée à cette fonction de laquelle a été retirée la Francophonie attribuée à Franck Riester. 
     
  • Auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :
    Chargé de la Mer et de la Biodiversité : Hervé Berville, qui était chargé de la Mer au sein du gouvernement Borne et qui faisait partie des ministres en attente depuis le mois de janvier, a été renommée à cette fonction à laquelle s'ajoute la Biodiversité.