Affaires économiques : l'ex-ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, en passe d'être élu à la tête de la commission

Actualité
Image
Stéphane Travert en 2017
Stéphane Travert lorsqu'il était ministre de l'Agriculture en 2017, portrait officiel, Crédit Xavier Remongin.
par Soizic BONVARLET, le Lundi 12 février 2024 à 19:32

Lors d'un vote interne, ce lundi 12 février, les députés du groupe Renaissance ont choisi leur collègue Stéphane Travert pour être candidat à la présidence de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, après la nomination de Guillaume Kasbarian au gouvernement en tant que ministre déléguée chargé du Logement. L'élection au sein de la commission aura lieu mercredi 14 février. 

Ancien ministre de l'Agriculture (2017-2018) lors du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, Stéphane Travert a été choisi, lors d'un vote interne, par les députés du groupe Renaissance, pour être candidat à la présidence de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale. Compte tenu de la composition de l'Assemblée, cette fonction - jusque-là occupée Guillaume Kasbarian, nommé la semaine dernière au gouvernement - ne devrait pas échapper au député de la Manche. 

Alors que cinq députés Renaissance étaient candidats à la candidature, Stéphane Travert l'a emporté au second tour face à sa collègue Maud Bregeon, par 91 voix contre 69. Après ce vote interne au principal groupe de la majorité présidentielle, l'élection au sein de la commission des affaires économiques aura lieu mercredi matin, 14 février. 

Soutien de la première heure d'Emmanuel Macron

Ancien du Parti socialiste, élu député pour la première fois en 2012, situé à l'aile gauche du PS, Stéphane Travert a fait partie des frondeurs lors du quinquennat de François Hollande. Ainsi, il n'a pas voté la confiance à Manuel Valls après sa nomination à Matignon. Cependant, suite à une rencontre avec Emmanuel Macron, en visite dans sa circonscription, il se rapproche de celui qui est alors ministre de l'Economie. 

Quelques mois plus tard, en 2014, il est désigné rapporteur du projet de loi "pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques", qui deviendra la loi dite "Macron". Et en 2016, il est nommé délégué du mouvement "En marche !", fondé par le futur président de la République.  

En juin 2017, après l'élection d'Emmanuel Macron à l'Elysée, il devient ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, fonction qu'il occupe jusqu'en octobre 2018. Réélu en 2022, le député de la Manche a continué de porter une attention particulière à la question agricole. Sa désignation peut donc constituer un signal adressé aux professionnels du secteur qui ont récemment exprimé leur colère. 

Stéphane Travert est, en outre, membre du parti Territoires de Progrès, dont le président est l'ex-ministre Olivier Dussopt, qui n'a pas été renommé au gouvernement et qui vient de redevenir député. Territoires de Progrès se définit comme "social-démocrate" et incarnant "la gauche" de la majorité présidentielle.