Image

- Roselyne Bachelot, ancienne ministre de la Santé et des sports

TRAVAUX PARLEMENTAIRES
duration
1 heure 27 minutes
Depuis le 16 juin les députés de la commission d'enquête consacrée à l'épidémie de Covid-19 auditionnent les acteurs de la crise sanitaire, monde médical mais aussi ex-ministres et directeurs généraux de la Santé. Tout l'été LCP vous fait revivre ces auditions.
Roselyne Bachelot n'avait pas encore repris sa casquette de ministre, lorsqu'elle a été auditionnée le 1er juillet par les députés de la commission d'enquête consacrée au Covid-19. Ministre de la Santé et des Sports de 2007 à 2010 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, membre du gouvernement Fillon, elle a été rappelée par Emmanuel Macron le 6 juillet dernier, pour officier cette fois à la Culture. Son retour en grâce dans l'opinion n'y est peut-être pas pour rien, Roselyne Bachelot ayant été saluée a posteriori pour sa gestion de la grippe H1N1 durant les années 2009-2010. Elle avait été critiquée à l'époque pour avoir mené une campagne coûteuse de vaccination et fait acheter deux milliards de masques par l'État, mesures jugées extrêmes en raison d'une épidémie moins virulente que prévu. La crise du coronavirus ayant révélé la nécessité pour l'État d'être doté en stocks stratégiques de masques, il a été dit que l'histoire avait fini par lui donner raison...
Plutôt à l'aise, son action ayant été rétrospectivement saluée en raison de la pénurie de masques durant l'épidémie de coronavirus, elle a fustigé un pays « infantilisé », qui attend que « le directeur de cabinet du préfet ou de l'ARS vienne avec une petite charrette porter des masques »... Un franc-parler qui n'a pas manqué de faire réagir les parlementaires de la commission d'enquête, qui auditionnaient la même semaine quatre anciens ministres de la Santé.

Retrouvons les meilleurs moments des auditions marquantes menées par la Mission d'information dotée des pouvoirs d'une commission d'enquête, sur l'impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l'épidémie de Coronavirus-COVID2019.