Video Url
Image

Ça vous regarde - Violences policières : et si on sortait du déni ? | Ça Vous Regarde - 10/06/2020

EMISSION
duration
1 heure
Attentat à la préfecture de police de Paris : un rapport accuse ! Violences policières : et si on sortait du déni ? Crise sanitaire : faut-il chercher des coupables ? Presse : un tiers des Français privés de journaux ! Eric Ciotti est notre grand témoin pour en débattre avec Myriam Encaoua et ses chroniqueurs.

"Ne céder ni aux amalgames réducteurs ni à une protection coupable". C'est par ces mots qu'Emmanuel Macron a défini sa ligne sur les violences et le racisme au sein de la police. Cette ligne de crête est-elle tenable ? Nous en parlons avec Eric Ciotti, le député LR remettait un rapport attendu ce matin à l'Assemblée Nationale sur les dysfonctionnements à l'origine de l'attentat au coeur de la préfecture de police de Paris fin 2019.

C'est une crise grave dont on parle trop peu. Cela fait maintenant un mois que la presse n'est plus distribuée dans tout le sud-est de la France. La faute au coronavirus, mais pas seulement. La faillite de Presstalis, le principal distributeur de journaux en France, y est pour beaucoup : il est officiellement en cessation de paiement. Alors que va-t-il se passer pour vos magazines et vos journaux ?

Invités :
- Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, président de la Commission d'enquête sur les attaques à la préfecture de police de Paris
- Pierre-Yves Bournazel, député Agir ensemble de Paris
- Frédérick Cassegrain, directeur de MArianne et président de la Coopérative de distribution des magazines (CDM)

Chroniqueurs :
- Géraldine Woessner, journaliste au Point
- Alex Taylor, journaliste franco-britannique
- Stéphane Blakowski, chroniqueur LCP

Ça vous regarde, en direct du mardi au vendredi à 19h30 et 23h30, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique. Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font entendre leur voix.