Video Url

- France, Mali, Belgique : le djihad est partout ?

MAGAZINE
duration
56 minutes
Après Paris, Bamako. Vendredi dernier à l'aube, un groupe d'hommes armés a pris d'assaut l'hôtel Radisson Blu, connu pour sa clientèle internationale. Ils ont retenu en otage pendant plusieurs heures 170 personnes. Bilan de cette attaque : au moins 27 morts. Trois assaillants ont été tués ou se sont fait exploser. Les autorités maliennes ont décrété 3 jours de deuil national et 10 jours d'état d'urgence.

L'attaque a été revendiquée par le groupe djihadiste de Mokthar Belmokthar, Al-Mourabitoune, lié à Al-Qaïda.

Avant même la fin de la prise d'otage, François Hollande a tenu à exprimer sa « solidarité » avec le Mali, « un pays ami ». Un pays qu'il a même tenté d'arracher aux mains des islamistes en lançant en 2013 l'opération Serval. A ce moment-là, les djihadistes d'Aqmi, du Mujao et d'Ansar Eddine contrôlent le nord du pays où ils imposent aux populations un islam ultra rigoriste. En quelques mois, les forces françaises assistées de forces africaines reprennent les grandes villes du Nord. Puis en 2014, l'opération Serval cède la place à une opération plus large de lutte contre le djihadisme : 3000 soldats français restent mobilisés dans cinq pays du Sahel. Aujourd'hui, force est de constater que la guerre que mène la France au Mali et dans les pays voisins n'est pas terminée.

L'attaque terroriste de vendredi à Bamako est-elle le signe de l'échec de la guerre malienne de François Hollande ? Al-Qaïda et Daech se livrent-ils une guerre d'influence ? Faut-il une coalition internationale pour lutter contre le terrorisme au Sahel ?

Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde.

Invités :

- Gérard Longuet, sénateur Les Républicains de la Meuse

- Guy Labertit, ancien délégué national à l'Afrique du PS

- Thierry Oberlé, grand reporter au Figaro et auteur de Esclave de Daech (avec Jinan), Fayard, septembre 2015

- Seidik Abba, journaliste et écrivain

Question JDD : Faut-il une coalition internationale pour lutter contre le terrorisme au Sahel ? Réagissez en direct durant l'émission, via Twitter, avec le hashtag #CVR.