Alstom, Alcatel, STX : les députés unanimes sur la création d’une commission d’enquête

Actualité
le Jeudi 27 février 2020 à 17:40

La France a-t-elle bradé ses fleurons industriels ? Comment mieux protéger nos entreprises stratégiques ? C’est pour tenter de répondre à ces questions que les députés ont décidé, mercredi, la création d'une commission d'enquête. Le groupe LR, qui en est à l’initiative, souhaite se pencher plus particulièrement sur les cas d'Alstom, Alcatel et STX, qui ont fait l'objet de ventes ou de fusions controversées ces dernières années.


Les membres de la commission des affaires économiques, en temps normal très divisés sur de nombreux sujets, ont acté à l'unanimité le principe de la création d'une commission d'enquête sur les décisions de l'État en matière de politique industrielle. "Avec cette commission, nous aurons la possibilité de pouvoir participer à la politique industrielle française", explique Julien Dive, député LR, dont le groupe a fait valoir son droit de tirage pour l'occasion.

Sur la forme, les sept groupes politiques ont considéré que les conditions juridiques étaient réunies pour satisfaire la demande des Républicains. Sur le fond, ils ont aussi approuvé la pertinence de ce travail parlementaire.

Le seul bémol est venu de la porte-parole de la République en marche, la députée Anne-Laurence Petel, qui estime qu'"une mission d'information aurait peut-être été plus appropriée", sans remettre en cause la démarche.

Débuts des travaux en novembre

L'intitulé à rallonge de la commission d'enquête marque son ambition : elle sera "chargée d'examiner les décisions de l'État en matière de politique industrielle, au regard des fusions d'entreprises intervenues récemment, notamment dans les cas d'Alstom, d'Alcatel et de STX, ainsi que les moyens susceptibles de protéger nos fleurons industriels nationaux dans un contexte commercial mondialisé".

De la fusion d'Alcatel avec l'Américain Lucent en 2006 à la vente d'une partie d'Alstom à General Electric, puis sa fusion avec l'Allemand Siemens cette année, ou encore la reprise du champion des paquebots STX par l'Italien Fincantieri, l'actualité de l'industrie française a souvent défrayé la chronique alors que l'emploi industriel n'a cessé de baisser ces vingt dernières années.

>>> Revoir notre documentaire : "Alstom : une affaire d'État ?"

La conférence des présidents de l'Assemblée nationale devrait acter définitivement la création de la commission d'enquête mardi 31 octobre. Les travaux débuteront "la première quinzaine de novembre", selon Roland Lescure, le président de la commission des affaires économiques.