L'Assemblée reporte ses travaux de rénovation pour se laisser la possibilité de siéger cet été

Actualité
le Vendredi 29 mai 2020 à 15:27

Alors que toutes les textes, hors coronavirus, sont pour l'instant en veille au Parlement, la conférence des présidents de l'Assemblée nationale a annulé, mardi, la trêve printanière qui devait avoir lieu la semaine prochaine. Et en prévision de l'éventuelle nécessité de siéger cet été, les travaux de rénovation de l'hémicycle, qui devaient commencer en juillet, ont été ajournés.

Il y a des urgences qui peuvent attendre. Programmée pour trois mois à partir du début du mois de juillet, la rénovation de la verrière et de la toiture de l'hémicyle étaient, encore récemment et de l'avis général au Palais Bourbon, jugés "absolument nécessaires". Mais l'épidémie qui touche la France et le monde est venue tout bousculer. Finalement, malgré les fuites d'eau qui endommagent l'édifice, l'Assemblée nationale décidé, mardi, d'ajourner ces travaux qui auraient empêché les députés de siéger de début juillet à fin septembre.

L'objectif est de dégager l'horizon afin de pouvoir éventuellement légiférer pendant la période estivale, alors que la crise du coronavirus a complètement bouleversé le fonctionnement normal de l'institution et le calendrier des réformes. Une session extraordinaire pourrait donc avoir lieu cet été, à l'issue de la session ordinaire qui s'achève fin juin.

Les députés, qui ont déjà adopté un projet de loi de finances rectificative ainsi que des projets de loi d'urgence pour faire face à la crise, s'attendent en particulier à devoir légiférer pour prendre en compte les conséquences de l'épidémie de coronavirus dans les prochains mois.

Pas de trêve de Pâques

La conférence des présidents a, par ailleurs, annulé la semaine de trêve du 13 avril pour maintenir l'activité parlementaire en cette période de crise avec une séance de questions au gouvernement. La mission d'information sur le Covid-19 poursuivra, quant à elle, ses auditions.

En prévision des travaux de rénovation prévus jusque-là, et pour perdre le moins de temps législatif possible, les vacances parlementaires de la session 2019-2020 des députés avaient déjà été écourtées d'une semaine lors des fêtes de fin d'année.

La lumineuse verrière du XIXème siècle en forme d'éventail, composée de panneaux en verre soutenus par une structure métallique, attendre donc avant de retrouver son étanchéité et son éclat, moment qu'elle attend déjà depuis... 1910.