58 parlementaires appellent les Français à construire le monde d’après

Actualité
le Vendredi 29 mai 2020 à 15:28

Des parlementaires de différentes sensibilités politiques lancent un appel invitant les Français à imaginer un "grand plan de transformation de notre société" à l'issue de la crise épidémique. Une consultation est ouverte à partir de samedi et pour une durée d'un mois, pour recueillir les propositions.

Construire ensemble le monde de l’après-crise, c'est l'ambition de 58 parlementaires de différentes sensibilités politiques, pour la plupart députés, qui lancent un appel en ce sens aux citoyens et aux forces vives du pays (voir ci-bas). Pour écrire "notre avenir commun", ils organisent, jusqu'au dimanche 3 mai, une grande consultation ouverte à tous.

Chacun est invité à contribuer sur la plateforme en ligne lejourdapres.parlement-ouvert.fr ou à se prononcer sur un certain nombre de propositions avancées par les signataires de cet appel. Emmenés par Matthieu Orphelin (Libertés et Territoires), Aurélien Taché (LaREM) et Paula Fortezza (ex-LaREM), ils pensent qu’"il y aura un avant et un après coronavirus" qui nécessitera bien plus qu'un "simple plan de relance". Ils plaident pour établir collectivement un "grand plan de transformation de notre société et de notre économie" et estiment qu'il "faudra réapprendre la sobriété, la solidarité et l’innovation". Les députés à l'origine de cette initiative sont issus de plusieurs groupes de l'Assemblée nationale (La République en Marche, Libertés et Territoires, Mouvement démocrate, Socialistes et apparentés, UDI Agir et Indépendants, non-inscrits).

Cette crise "a violemment révélé les failles et les limites de notre modèle de développement, entretenu depuis des dizaines d’années. Elle nous rappelle le sens de l’essentiel : notre souveraineté alimentaire, notre besoin de sécurité sanitaire européenne, notre production locale pour des emplois de proximité, le besoin de relever les défis environnementaux, de réapprendre à vivre en concordance avec la nature, de réinventer le lien social et le vivre-ensemble, de développer la solidarité internationale plutôt que de favoriser le repli sur soi" écrivent les parlementaires dans leur appel.

Des propositions tous azimuts

Pour alimenter la réflexion sur la société de demain, des ateliers participatifs, visionnables en ligne, avec de grands témoins comme Laurence Tubiana, Laurent Berger et Cynthia Fleury, seront également organisés.

Onze thèmes sont soumis à la discussion : la santé, le travail, les solidarités, le bien commun, le numérique, les territoires, le partage des richesses, etc. Autant de sujets sur lesquels les parlementaires avancent déjà des propositions, parfois déjà entendues lors de débats à l'Assemblée nationale. Parmi ces propositions : une revalorisation de 200 euros nets mensuels pour les aides à domicile, aides-soignantes, infirmières et autres agents hospitaliers, une TVA réduite sur les biens de consommation issus de l’économie circulaire, une relocalisation de l’activité industrielle en France et en Europe, un renforcement de 5 milliards par an des investissements des collectivités territoriales dans la transition écologique, une taxation du kérosène sur les vols intérieurs, la création d’une réserve solidaire de bénévoles associatifs, la revalorisation des salaires et des carrières des enseignants pour la rentrée de septembre 2020, la création d’un revenu universel dès l’âge de 18 ans.

Autres propositions : une augmentation du barème des droits de succession et de mutation, une plus grande progressivité de l'impôt, une révision du barème de la flat tax, l'ajout d'impôt sur les liquidités pour compléter l'impôt sur le fortune immobilière, le fléchage du cibler le crédit impôt recherche vers les entreprises qui relocalisent, la mise en place d'un green new deal européen, d'un plan de relance par l’investissement abondé par une taxation européenne sur les transactions financières et d'une taxe carbone aux frontières de l’Europe,

"Une synthèse de la consultation sera rendue publique avant mi-mai", indique le texte de l'appel. Avec à la clé, ambitionnent les parlementaires à l'origine de cette initiative, un plan d'action politique à décliner en mesures législatives.

À LIRE. Le texte des signataires

Par Brigitte Boucher