Logo LCP
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Reportages > [Vidéo] QAG : les députées de gauche boudent le début de la séance pour protester contre le machisme

[Vidéo] QAG : les députées de gauche boudent le début de la séance pour protester contre le machisme

QAG : les députées de gauche boudent le début de la séance pour protester contre le machisme

Publiée le 09/10/2013 à 15:28
[Tags] députés, ump, machisme, massoneau, égalité homme-femmes

Ajouter cette vidéo : JavaScript   iframe   lien court

A propos de cette video

Des députés UMP ont -eux- décidé de quitter l’hémicycle, après l’entrée tardive des députées de gauche

Suite à l’imitation d’une poule pendant l’intervention de la députée écologiste Véronique Massoneau, les députées de gauche ont décidé de retarder leur entrée dans l’hémicycle, lors des questions au gouvernement le 9 octobre. Le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, a annoncé une réunion de la conférence des Présidents à 16h15 "pour tirer toutes les leçons des évènements qui se sont déroulés hier soir". Les députées entrent ensuite dans l’hémicycle applaudies par leurs collègues masculins. C’est au tour de députés UMP de quitter la séance pour protester…

+ d’Infos :

Les députées ne veulent plus "rien laisser passer" et assurent avoir obtenu le soutien de plusieurs partis politiques.

22h27 dans l’hémicycle - Véronique Massonneau est en train de défendre l’égalité hommes femmes pour les pensions de retraites. "Ça suffit, je ne suis pas une poule" s’exclame l’élue quand elle entend "un député qui fait la poule". "Il caquetait" assure la députée EELV qui s’est sentie "rabaissée". Claude Bartolone intervient "il y a des choses qui ne sont pas acceptables" et il suspend la séance. A la reprise, Arnaud Robinet, député UMP demande un rappel au règlement "nous ne sommes pas dupes, nous regrettons cette interruption de séance alors que vous n’étiez pas majoritaires". "Il y a des choses qui ne relèvent pas des mathématiques mais de la philosophie" lui rétorque Claude Bartolone qui ne veut plus accepter que "quelques parlementaires essaient de se transformer en oiseau alors qu’un parlementaire s’exprime". Interrogée par LCP, Véronique Massonneau parle d’un comportement "indigne" alors qu’elle est "en train de parler d’un sujet très sérieux, c’est déplacé" regrette l’élue de la Vienne. "Y’en a marre, nous sommes des députées comme les autres" ajoute celle qui dit avoir déjà entendu "des petites réflexions" à l’Assemblée nationale, mais jamais devant autant de témoins. Elle espère que des sanctions seront prises. "La honte ne suffit pas", conclut l’écologiste.

Interrogé par LCP, Arnaud Robinet a tenu a préciser qu’il ne "cautionne pas" cette attitude. Pour lui "les effets de la buvette ne sont pas propices aux débats parlementaires".

Vous aimerez aussi

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+