twitter facebook chevron-right

Le PS du 93 demande à Hanotin de renoncer à la tête du groupe au conseil départemental

La fédération du PS de Seine-Saint-Denis a demandé à Mathieu Hanotin, co-directeur de campagne de Benoît Hamon pour la présidentielle, de renoncer à la présidence du groupe au conseil départemental, dans une motion adoptée mercredi soir.

Mathieu Hanotin, le 3 janvier 2017 à ParisMathieu Hanotin, le 3 janvier 2017 à Paris

La fédération du PS de Seine-Saint-Denis a demandé à Mathieu Hanotin, co-directeur de campagne de Benoît Hamon pour la présidentielle, de renoncer à la présidence du groupe au conseil départemental, dans une motion adoptée mercredi soir.

Cette motion, dont l'AFP a obtenu copie, fait suite aux élections sénatoriales, où une liste dissidente, formée par l'ex-PS Aïssata Seck, adjointe au maire de Bondy, s'était alignée face à celle du sénateur sortant Gilbert Roger. 

Ce dernier avait été réélu, mais n'avait pas réussi à obtenir un seconde siège pour la verte Anne Deo, avec qui il avait fait alliance. Aïssata Seck avait obtenu 6,6% des suffrages.

"Il ressort de plusieurs déclarations que le président du groupe socialiste au Conseil départemental", Mathieu Hanotin, "a soutenu cette démarche dissidente", écrit la fédération PS dans sa motion, sans préciser lesquelles.

"Afin de préserver la cohérence de la majorité que nous formons avec nos partenaires au conseil départemental, la fédération du Parti socialiste de la Seine-Saint-Denis (lui) demande de renoncer à la présidence du groupe socialiste au conseil départemental", poursuit le texte.

Selon une militante de la fédération, la motion a été adoptée lors d'une réunion du secrétariat fédéral, au "périmètre d'invitation confus". Seules "onze personnes étaient présentes sur près de vingt-six que compte l'instance". "La motion n'a aucune valeur statutaire", a-t-elle ajouté.

La fédération de Seine-Saint-Denis a également adopté une motion contre la double appartenance: "Nous souhaitons que la direction nationale déclare démissionnaires tous ceux qui ont fait part de leur appartenance à un autre mouvement, qu'il s'agisse d'En Marche, de la France Insoumise ou du Mouvement du 1er juillet", explique le texte.

Benoît Hamon a quitté le PS le 1er juillet pour créer le "Mouvement du 1er juillet" (M1717).