twitter facebook chevron-right
LREM

INFO LCP - Le coup de gueule de Richard Ferrand contre les "flibustiers" de la majorité

La patron des députés LREM n’a pas digéré l’initiative de trois de ses députés contre l’élargissement de la vaccination obligatoire l’an prochain. Il ne s’est pas fait prier pour le dire à ses troupes, mardi…
Moins de 2 min
Richard Ferrand, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)Richard Ferrand, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

La réunion de la majorité a débuté dans un joyeux brouhaha, mardi. Peu après 11 heures, des députés LREM tardent à prendre place dans la salle Victor Hugo. Leur patron, Richard Ferrand, s’agace de voir sa parole recouverte par leurs échanges et hausse le ton, professoral : "Pour ceux qui n'auraient pas entendu ce que je viens de dire, je considèrerai qu'ils n'ont pas écouté !.."

L’homme fort de la majorité à l’Assemblée nationale lance ensuite un avertissement à ses troupes : "Une parole forte est une parole concertée et groupée. Je demande à tous d’avoir ça à l’esprit !" Richard Ferrand n’a pas digéré le soutien, la veille, de trois de ses députés (Blandine Brocard, Éric Alauzet et Jacqueline Dubois) à une initiative de parlementaires de gauche (LFI, PCF, EELV) comme de droite (LR) réclamant le report de l’élargissement de la vaccination obligatoire, une mesure prévue par le gouvernement à compter du 1er janvier. Pour Richard Ferrand, l’attitude de ces députés de la majorité est "de la flibusterie sans intérêt !"

"La majorité ne peut pas participer aux initiatives prises par des députés venant d’autres groupes que le nôtre, ça n’est pas l’usage", a martelé Richard Ferrand dans un silence de mort. Avant de prévenir : "C’est arrivé une fois, mais ça ne pourra plus arriver !"