twitter facebook chevron-right

William Martinet (UNEF) appelle à une "amplification" de la mobilisation contre la Loi El Khomri

A l'issue de sa rencontre avec Manuel Valls, le président du syndicat étudiant considère que "le désaccord de fond reste entier" avec le gouvernement. Les prochaines manifestations auront lieu les 17 et 31 mars.


Il a pu "discuter de tout, mais pas de la loi travail". Vendredi matin, le président de l'UNEF William Martinet a été reçu à Matignon par Manuel Valls. A l'issue de cet entretien, il a acté un "désaccord de fond" qui "reste entier" sur le projet de réforme du code du travail et appelle à "amplifier" la mobilisation étudiante contre ce texte.

Pour un retrait du projet de loi

"Ce projet de loi va nous précariser", explique le syndicaliste qui assure que "les jeunes, les lycéens et les étudiants sont préoccupés". William Martinet a de nouveau demandé le retrait du projet de loi. Selon lui, lors de son entretien avec le Premier ministre, il n'y a pas eu de "discussion de fond" sur des "questions centrales", comme "la modulation du temps de travail, la modulation de la rémunération des heures supplémentaires et la question des indemnités prud'homales".

Le responsable étudiant, qui estime que "le gouvernement craint" la mobilisation en cours, appelle donc à manifester le 17 mars et surtout le 31 mars, pour une "journée de grève et de manifestation qui va être déterminante".

A lire aussi :

>> Que dit le droit du travail aujourd'hui ?