twitter facebook chevron-right

Valls : le programme de la droite "mettrait notre pays à genoux et accentuerait les inégalités"

Le Premier ministre répondait à l'interpellation du président du groupe LR à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, selon qui le mouvement social contre le projet de loi Travail fait de la France "la risée du monde".


"Bloquer le pays (...) abîmer l'image de la France, menacer la reprise économique (...) c'est inacceptable." Mardi, lors de la séance des questions au gouvernement, Manuel Valls a évoqué le mouvement social contre la loi Travail. "Nous resterons ferme", a assuré le Premier ministre, assurant que le gouvernement ne "reviendra pas sur la philosophie du texte".

Affirmant que la France a un "impérieux besoin de réformes", Manuel Valls a ajouté que le "gouvernement ne renoncera pas à agir". Le Premier ministre, qui souhaite "moderniser sans jamais casser notre modèle social", s'est ensuite adressé à l'opposition et au président du groupe LR à l'Assemblée, Christian Jacob :

Votre programme, celui de vos candidats, est intenable, il mettrait notre pays à genoux, alimenterait les divisions et accentuerait les inégalités.Manuel Valls

Le député Les Républicains de Seine-et-Marne avait interpellé quelques minutes plus tôt Manuel Valls, mettant en cause un "spectacle lamentable qui donne une image catastrophique de notre pays". "Il est temps de dire que le vrai responsable de tout ça est François Hollande", a ajouté Christian Jacob, selon qui la France est la "risée du monde".

Le président des députés Les Républicains a également demandé à Manuel Valls de tirer les "conséquences de (son) incapacité à faire voter la loi Travail par (sa) majorité".