twitter facebook chevron-right

Valls : l'élection de Trump "nous rappelle le besoin de frontières et de réguler l'immigration"

Lors de la séance des Questions au gouvernement, mercredi, le Premier ministre a semblé esquisser un début de programme politique, évoquant notamment le sentiment de "déclassement" des classes moyennes et populaires.


Quelles conséquences aura l'élection de Donald Trump sur la politique de la France ? La question était sur toutes les lèvres mercredi à l'Assemblée nationale. Les dossiers sur lesquels le nouveau président américain a annoncé des inflexions majeures ne manquent pas : rapprochement avec la Russie, remise en cause de l'accord de Paris sur le climat et celui sur le nucléaire avec l'Iran, désengagement partiel de l'OTAN...

Pour Jean-Marc Ayrault, si la France reste "le plus vieil allié des États-Unis", il est encore trop tôt pour savoir si les promesses du leader Républicain seront mises en oeuvre :

"[Donald Trump] ne prendra ses fonctions que le 20 janvier prochain, ce qui nous laisse un petit peu de temps. [...] Il y a à parler avec le président, et des clarifications à obtenir."Jean-Marc Ayrault

"Dans ce monde si troublé..."

Invité à tirer les leçons du scrutin outre-Atlantique, Manuel Valls a identifié plusieurs sujets à mieux prendre en compte :

"Dans ce monde si troublé, que nous dit la démocratie américaine ? Le besoin de frontières, le besoin de réguler l'immigration, la nécessité bien sûr de combattre le terrorisme, et de nommer le totalitarisme islamiste. Le besoin aussi de mieux redistribuer les richesses. Le besoin de protection pour les couches populaires et les classes moyennes, qui vivent ce sentiment de déclassement."Manuel Valls

Un début de programme pour 2017 ?

Mercredi matin, François Hollande a de son côté félicité Donald Trump pour sa victoire, "comme il est naturel entre deux chefs d'Etat démocratiques". Tout en soulignant que l'élection "ouvre une période d'incertitudes".