twitter facebook chevron-right

Transition énergétique : la France traîne les pieds pour réduire la part de l'énergie nucléaire

Malgré l'adoption de la loi sur la transition énergétique, devant réduire la part de l'énergie nucléaire de 75 à 50% d'ici 2025, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal s'est dite prête à prolonger de dix ans la vie des centrales nucléaires françaises.


L'équation promet d'être complexe à résoudre. Alors que la France a adopté une loi sur la transition énergétique en juillet 2015 abaissant l'énergie nucléaire de 75 à 50% de la production d'électricité en France, à l'horizon 2025, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal s'est prononcée en faveur d'une prolongation de dix ans de la vie des centrales nucléaires françaises. L'âge limite est actuellement de 40 ans, celui-ci passerait alors à 50 ans. Le point sur la mise en place de la transition énergétique avec François Chevré.