twitter facebook chevron-right

Séances de nuit : "On n'accepterait pas de faire ça dans une entreprise, alors pourquoi à l'Assemblée?"

Le député La République en marche Jean-Michel Clément, coauteur d'un rapport parlementaire sur la réforme des institutions, critique l'organisation du travail des députés. Une organisation qui entraîne une mauvaise conception des lois selon lui, "le rythme de travail qui est proposé n'est pas raisonnable..."

"Nous travaillons plutôt mal que trop..." Mercredi dans Politique matin, le député La République en marche Jean-Michel Clément, qui avait été le seul député LREM a voté contre le projet de loi asile et immigration, dénonce le fonctionnement du Palais-Bourbon. Selon lui, les parlementaires ne travailleraient pas de manière efficiente et, en conséquence, les lois seraient moins bonnes.

"Plus vite, cela veut dire qu'on légifère moins bien, cela veut dire qu’on légifère dans la précipitation. Je suis parfois affligé de la perte de la qualité de la loi...", critique le député de la Vienne coauteur d'un rapport de propositions de députés sur la réforme des institutions.

Les députés y prônent notamment un arrêt des séances de nuit. "Ça me paraît évident que mes collègues en ont marre de ces séances où on est fatigués le lendemain... Ça n'est pas raisonnable : on n'accepterait pas de faire ça dans une entreprise, pourquoi on serait ici en capacité de le faire à l'Assemblée ?, juge Jean-Michel Clément. Cela donne une très mauvaise image, travailler trop ça n'a pas de sens."

La réforme des institutions sera débattue dans les prochaines semaines au Parlement. En attendant, un petit groupe de députés a travaillé à une réforme de la procédure parlementaire. Voici les pistes avancées :

Le rapport des députés sur la réforme de la procédure parlementaire préconise aussi de revoir le temps de travail entre l'Assemblée et la circonscription. 63% des députés interrogés pour le rapport se sont également prononcés contre les séances de nuit :

Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat