twitter facebook chevron-right

Révision constitutionnelle : "Le Congrès peut ne pas se tenir..." reconnaît Guillaume (PS)

Pour le président du groupe socialiste au Sénat, la tenue du Congrès est compromise par la "posture" des sénateurs Les Républicains sur la déchéance de nationalité.


Invité mercredi dans Politique matin, Didier Guillaume, président du groupe socialiste au Sénat, a fustigé la position des sénateurs de droite qui ont voté en commission des Lois un texte réservant la déchéance de nationalité aux seuls binationaux dans le projet de loi de révision constitutionnelle.

"Le Sénat s'est mis dans une posture (...) Est-ce que la majorité de droite veut faire capoter la révision constitutionnelle ?", demande Didier Guillaume.

Le sénateur de la Drôme se montre pessimiste sur la suite des événements avec l'examen mercredi en séance publique du projet de loi de révision constitutionnelle. "Si dans les deux jours il n'y a pas une explication de la droite sénatoriale pour nous dire jusqu'où ils voudraient aller (...) alors ça ne marchera pas. Vu la position de la droite sénatoriale, [le Congrès] peut ne pas se tenir..."