twitter facebook chevron-right

Réorientation de l'épargne des particuliers vers les PME : une question "de patriotisme économique", explique Montchalin

Jeudi dans Politique matin, la députée La République en marche de la commission des Finances a une nouvelle fois défendu la nécessité pour les banquiers d'inciter leurs clients à modifier leurs réflexes d'épargne pour investir dans les fonds propres de petites et moyennes entreprises.

Pour Amélie de Montchalin, le paradoxe français de l'épargne et des PME est double. "Aujourd'hui, la moitié de l'argent qui est mis dans les PME françaises, les fonds propres, vient de l'étranger. C'est à la fois une excellente nouvelle mais cela veut dire quand même que nous les Français on est un peu bizarres, juge la députée. Ce n'est pas nous qui détenons nos entreprises, il y a une question de patriotisme économique, et ce n'est pas nous en tant qu'épargnants qui bénéficions des fruits de cette croissance..."

"Aujourd'hui, le rendement du livret A c'est 0,75%, le rendement moyen de l'assurance-vie en 2017, c'était 1,5%. L'inflation, c'est 1,7%, on voit bien que dans l'intérêt des Français, il faut qu'on les conseille mieux pour qu'ils aient plus de rendement", critique Amélie de Montchalin.

L'Assemblée nationale accueillait lundi 22 janvier dernier un "grand rendez-vous de l'investissement productif". Sous la houlette d'Amélie de Montchalin, les banques et intermédiaires financiers ont été incités à orienter l’épargne des Français vers les PME pour favoriser "l’économie réelle".

Reste désormais à savoir si les épargnants français vont être sensibles à cette petite musique de leurs conseillers bancaires, pour sortir des placements sécurisés de l'épargne.

Vidéo de Rahabi Ka avec Nathalie Guillouard et Julia Rusty.

Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat