twitter facebook chevron-right

Réforme constitutionnelle, le récit d’un fiasco


Le 16 novembre dernier, dans le climat de sidération qui suit les attentats, François Hollande annonce au Congrès de Versailles une réforme constitutionnelle, incluant la déchéance de nationalité.

Quatre mois plus tard, le président fait une déclaration solennelle à l'Elysée : la réforme est définitivement enterrée.

Comment une mesure, qui se voulait le symbole de l'unité nationale face au terrorisme, a-t-elle viré au fiasco ? Retour sur ces quatre mois qui ont monopolisé le débat politique, entre démission de Christiane Taubira, et querelles parlementaires, qui ont divisé une majorité déjà fragile.

Un magazine d'Elisa Bertholomey.