twitter facebook chevron-right

Que retenir du programme de Benoît Hamon ?

Le candidat socialiste a présenté jeudi son programme, détaillant une par une ses mesures. Décidé à tourner la page du quinquennat Hollande, Benoît Hamon souhaite dessiner un "futur désirable" pour tous. Il met sur le même plan les programmes de François Fillon et Emmanuel Macron, tout en se voyant comme le seul rempart efficace à Marine Le Pen.

Il est le dernier des "gros" candidats à se prêter à cet exercice incontournable. Ce jeudi, à Paris, Benoît Hamon a dressé l'inventaire de ses propositions pour le pays. Que retenir de ses deux heures de discours ?

Le M. Propre de la campagne ?

En réponse aux affaires de ses adversaires, Benoît Hamon a dénoncé une campagne "polluée par les forces de l'argent".

Un revenu universel redimensionné

Le candidat a précisé les contours de sa mesure phare, le revenu universel, qui n'a plus d'universel que le nom, pour sa première étape en tout cas. Elle devrait selon lui augmenter sensiblement le niveau de vie des salariés et inactifs gagnant moins de 2200 euros nets par mois. Le gain pour un smicard serait de 200 euros par mois, sans augmenter le coût du travail pour l'entreprise, promet-il.

Pour financer le revenu universel, le candidat a promis de surtaxer les banques et ne demandera plus d'efforts aux collectivités sans ressources nouvelles en contrepartie.

Les robots au service de l'emploi

Il prélèvera aussi une taxe sur les robots, afin d'abonder un fonds de transition pour créer les emplois détruits par l'automatisation.

"Nationalisations temporaires"

Benoît Hamon a affirmé que l'État n'hésiterait plus à prendre le contrôle d'une entreprise en difficulté. Le candidat prend l'exemple du cas Alstom, alors en pleine crise et qui n'avait pas été nationalisée par François Hollande. Il a également repris une mesure chère à Arnaud Montebourg : réserver 50% de la commande publique à des TPE et PME installées en France.

La santé au cœur du projet Hamon

Le socialiste a également décliné plusieurs mesures sur la santé, tant pour lutter contre les déserts médicaux que pour améliorer le remboursement des soins et baisser le prix des médicaments innovants mais très coûteux.

Une transition énergétique au pas de course

Pour sortir des énergies fossiles et limiter la part du nucléaire dans la production électrique française, ses propositions vont chaque fois plus loin que celles adoptées sous François Hollande.

Le candidat Hamon critique également l'absence de mesures écologistes chez ses principaux adversaires.

Cannabis, vote blanc... les sujets sociétaux biens présents

Benoît Hamon soumettra deux mesures constitutionnelles par réferendum aux Français : la reconnaissance du vote blanc et le droit de vote pour les étrangers non européens aux élections locales, sujet pour lequel il fera campagne.

Il est aussi l'un des rares candidats à proposer la légalisation du cannabis :

Sujet vidéo par Elsa Modin-Gava