twitter facebook chevron-right

Projet de loi santé : les députés valident la fin du numerus clausus

C'est l'une des mesures phares du projet de loi santé : la suppression du numerus clausus, ce nombre de places fixé par l’Etat pour rejoindre la deuxième année de médecine et sur lequel buttent chaque année 80% des candidats. Les facultés, en concertation avec les ARS, pourront déterminer elles-mêmes leurs effectifs. Avec cette réforme, il s'agit de former 20% de médecins supplémentaires afin de répondre à la pénurie et faire face au problème des déserts médicaux. Les députés ont validé mardi après-midi cette réforme des études de médecine. Les précisions de Nathalie Guillouard.