twitter facebook chevron-right

Poutou (NPA) : "On ne justifie pas la violence mais la colère, elle est normale"

Le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste et candidat à l'élection présidentielle de 2017 met en garde "contre la violence du système" qui pousse à "l'affrontement avec les possédants".


Déjà candidat à l'élection présidentielle de 2017 le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), invité jeudi dans Politique matin, a défendu les mobilisations contre la loi travail de la ministre Myriam El Khomri. "La révolte elle est saine, elle est légitime", assure Philippe Poutou. "Demain l'objectif ce sera l'affrontement avec les possédants parce qu'aujourd'hui c'est inadmissible que des gens aient des fortunes énormes et ça, cela pousse à la révolte. Alors aujourd'hui on en est à se battre pacifiquement mais c'est sûr que demain, le problème sera posé que l'on se défende vraiment". Refusant de "justifier la violence", Philippe Poutou explique que "la colère, elle est normale".