twitter facebook chevron-right

Pour Germain (PS), sanctionner les signataires socialistes de la motion de censure "est une erreur"

Le député socialiste, proche de Martine Aubry, refuse de punir des députés "qui ont voulu défendre jusqu'au bout ce qu'ils avaient promis".


Sanctionner ou pas ? La question taraude le Parti socialiste après la signature de 24 députés socialistes en faveur d'une proposition de motion de censure contre le gouvernement de Manuel Valls. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé jeudi avoir saisi la haute autorité éthique du PS du cas de ces 24 parlementaires.

Une mauvaise idée pour le député socialiste Jean-Marc Germain, proche de Martine Aubry et invité vendredi dans Parlement hebdo. "Je vois mal qu'on sanctionne des députés qui ont voulu défendre jusqu'au bout ce qu'ils avaient promis. Je pense que c'est une erreur", tranche-t-il. "Au-delà de ça, la politique c'est construire des majorités. C'est rassembler des femmes et des hommes autour de soi."