twitter facebook chevron-right

Palestine : "Cette résolution n’est pas recevable constitutionnellement" (Roger-Gérard Schwartzenberg)

Pour le Président du groupe RRDP la proposition de résolution pour la reconnaissance de la Palestine n’est pas "équilibrée" et peut "gêner l’executif" sur le plan diplomatique.

Son groupe n'a pas encore décidé de son vote. A la tribune vendredi matin, Roger-Gérard Schwartzenberg développe plusieurs arguments contre la proposition de résolution socialiste visant à reconnaître l'Etat palestinien. : "Cette résolution n'est pas recevable constitutionnellement". Selon le député PRG, ce texte s'il est adopté "'peut handicaper les capacités d'actions de la diplomatie française". Et de poursuivre : "la composition du gouvernement Palestinien pose problème. Le Hamas a des positions extrémistes, il refuse l'existence même de l’État israélien", explique le radical de gauche avant de citer trois articles de la charte du Hamas : "Article 11 "la terre d’Israël est une terre islamique", Article 13 "Il n'y aura d'autre solution à la cause palestinienne que par le djihad". Article 33 "Vive le djihad".

Roger-Gérard Schwartzenberg estime que dans le contexte de "tensions" au Proche Orient, la résolution n'arrive pas au bon moment. "Elle risque d'être mal comprise" explique le député avant de reconnaître : "Sur le fond je connais la sincérité des auteurs de cette résolution".