twitter facebook chevron-right

Municipales : les listes LREM/MoDem à 27% d'intentions de vote, selon un sondage exclusif pour LCP

Selon Harris interactive, les Français semblent prêts à une vague de changement dans les communes de France. 55% des personnes interrogées ne souhaitent pas la réélection de leur maire actuel alors qu'ils sont pourtant 62% à se montrer satisfaits de leurs actions.

Après la présidentielle et les législatives, les municipales vont-elles chambouler l'échiquier politique local ? À deux ans de l'échéance, l'institut de sondages Harris interactive a sondé pour LCP les Français sur cette élection qui aura valeur de test pour la majorité La République en marche/MoDem.

Preuve d'une menace pour les premiers édiles sortants, les électeurs partagent prioritairement l'idée d'une nécessité de "changement" pour les futures élections municipales.

Une aspiration au renouvellement qui pourrait se traduire favorablement pour les listes soutenues par La République en marche et le MoDem d'ici deux ans. Avec 27% d'intentions de vote, la majorité fait la course en tête, suivie des listes soutenues par le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts à 19% ; les listes soutenues par Les Républicains recueilleraient 18% des suffrages.

Le tissu municipal du PS résisterait donc beaucoup plus dans les grandes villes françaises que lors les dernières législatives.

Les listes soutenues par le Front national arriveraient en quatrième position, avec 13% d'intentions de vote, suivies par la France insoumise et le Parti communiste français, en cinquième position (9%). Des projections à relativiser du fait du jeu des alliances, faciles à mettre en oeuvre par la fusion des listes au second tour, et qui peuvent redessiner la physionomie des scrutins selon les territoires.

Les électeurs expriment une volonté de renouveau pour les grandes municipalités mais de manière paradoxale. 62% des Français interrogés approuvent l'action de leurs maires et, malgré cela, ils sont 55% à ne pas souhaiter leurs réélections.


Les électeurs seront particulièrement sensibles à trois thématiques pour décider de leurs votes. En premier lieu la sécurité, puis les impôts locaux et, enfin, les dépenses de leurs municipalités.


*Enquête réalisée en ligne par l’Institut Harris Interactive du 22 mai au 7 juin 2018. Échantillon de 1.674 personnes représentatives des inscrits sur les listes électorales en France et dans les communes de 10.000 habitants et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e) ainsi que aux élections antérieures pour les intentions de vote et les thématiques décisives pour le vote.