twitter facebook chevron-right

Marine Le Pen refuse de payer les 300 000 euros réclamés par le Parlement européen

La présidente du Front national est soupçonnée d'avoir fait salarier, par le Parlement européen, sa chef de cabinet comme "assistante accréditée" alors que celle-ci n'aurait travaillé principalement que pour le FN, selon les instances européennes. La candidate à l'élection présidentielle ne veut pas payer les indemnités et a décidé de porter plainte, auprès du parquet de Bruxelles. Les précisions d'Astrid de Villaines.