twitter facebook chevron-right

Loiseau : "Signer un document avec Kim Jong-un, c'est récompenser quelqu'un qui a été à l'encontre de tous les traités internationaux"

Prudente, la ministre chargée des Affaires européennes attend de voir le contenu du "document" signé entre le président américain et le dictateur nord-coréen avant de se prononcer. Elle s'explique sur le plateau de Politique matin.

"C'est évidemment un pas significatif", reconnaît la ministre chargée des Affaires européennes quelques minutes après la rencontre historique entre Donald Trump et Kim Jong-un. "On ne sait encore rien du document qui a été signé, on verra, on l'analysera, quand il sera rendu public, prévient toutefois la ministre. Ce qu'on attend tous c'est le début d'une négociation sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, c'est ça l'objectif. Je doute que tout ait été atteint en quelques heures..."

Sud-coréens, Japonais comme Américains attendent désormais les actes. Cette rencontre intervient soixante-cinq ans après la fin de la guerre de Corée.

Au-delà de la poignée de main, ce sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un à Singapour a été l’occasion de signer un "document commun". Les explications de Félix Uhel.

Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat