twitter facebook chevron-right

"Si on ne veut plus qu'il y ait de débordements, on retire le projet de loi Travail" demande Mailly (FO)

Le secrétaire général du syndicat Force ouvrière met la pression sur le gouvernement et les députés pour qu'ils modifient "de manière profonde" la loi travail.


Au lendemain des traditionnels défilés du 1er mai où ont eu lieu des incidents en marge des cortèges parisiens, le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, critique la position de l'exécutif qui s'entête, selon lui, à vouloir faire adopter la loi Travail.

"Moi je vais être très clair, si on ne veut plus qu'il y ait de débordements, ça veut dire qu'il n'y ait pas de manif. Pour qu'il n'y ait pas de manif, on retire le projet de loi", tranche Jean-Claude Mailly. Je ne comprends pas pourquoi ils s'entêtent (...) à eux de comprendre que s'ils veulent effectivement que ça se passe mieux, il faut qu'ils modifient de manière profonde ce projet de loi. Ou mieux, qu'ils le retirent et qu'on en rediscute."