twitter facebook chevron-right

Loi Travail : furieux, les députés PS rejettent la responsabilité du 49.3 sur les frondeurs

Plusieurs parlementaires socialistes ont tenu à souligner les points positifs de la loi Travail, tout en fustigeant les postures des frondeurs.


Le rapporteur de la loi Travail, Christophe Sirugue, son collègue Michel Issindou (Isère) et Catherine Lemorton, la présidente PS de la Commission des affaires sociales, se sont succédé en salle de presse, mardi midi, pour défendre la loi Travail... et tirer à boulets rouges contre les frondeurs du parti socialiste.

A tour de rôle, ils ont défendu "un bon texte" et assuré que le gouvernement avait accepté nombre de compromis. et que, l'utilisation de l'article 49.3 est la conséquence d'une minorité de députés PS : les frondeurs.

A l'intérieur du groupe socialiste, la position est largement majoritaire en faveur du texte. Une minorité n'hésite pas à faire peser la menace du risque du vote [...] Où est le respect du principe majoritaire quand on appartient à un groupe ? Christophe Sirugue, rapporteur de la loi Travail

Michel Issindou, "député socialiste "lamba de l'Isère", a ensuite pris la parole pour souligner que le Premier ministre avait été à l'écoute des députés :

A aucun moment, le Premier ministre n'a voulu bloquer la situation. Michel Issindou, député PS de l'Isère

Enfin, la présidente de la commission des Affaires sociales, Catherine Lemorton, a déploré le rôle des frondeurs. Visiblement agacée par leurs pratiques, elle est revenue sur l'utilisation du 49.3 par le gouvernement. Pour elle, c'est à cause des frondeurs que cette arme pourrait être utilisée cet après-midi :

Dans notre groupe ils sont minoritaires [...] C'est à cause de cette minorité que nous serons obligés d'avoir recours à cette arme. Catherine Lemorton, députée PS et présidente de la commission des Affaires sociales

---

Article d'Elodie Hervé