twitter facebook chevron-right

Les Vallsistes pensent déjà à la future majorité de Macron à l'Assemblée

La reconfiguration politique s'accélère au PS. Au lendemain de l'annonce, par Manuel Valls, de son vote en faveur d'Emmanuel Macron dès le 1er tour de la présidentielle, le député PS Philippe Doucet - proche de l'ancien Premier ministre - envisage une future partition des députés PS à l'Assemblée nationale, en cas de victoire d'Emmanuel Macron. "Il faut une majorité présidentielle ! [Je souhaite] un groupe PS majorité présidentielle !" Objectif : en finir avec les frondeurs. "On verra combien il y a de députés socialistes non-majorité présidentielle qui survivront dans cette affaire-là !"


Tout en envisageant des députés PS dans et en-dehors d'une majorité derrière Emmanuel Macron, Philippe Doucet se projette également dans le futur Congrès du parti socialiste potentiellement explosif avec, à la clé, une "clarification" de la ligne politique. L'ancien porte-parole de Manuel Valls se dit certain que son camp, celui des progressistes, sera majoritaire au sein du parti :

L'explosion du PS de François Mitterrand, né en 1971 à Épinay (Seine-Saint-Denis), pourrait être rendu possible par la faiblesse actuelle, selon les derniers sondages, de la candidature de Benoît Hamon :

Faut-il parler de "trahison" des Vallsistes contre Benoît Hamon ? Philippe Doucet s'en défend :

Fidèle d'entre les fidèles, le député du Val-d'Oise a aussi taclé la maire de Lille qui a fait l'analogie, mercredi soir, entre Manuel Valls et Emmanuel Macron : "Qui se ressemble s'assemble !"

Désormais c'est sûr, le plan M - une victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle -, sera l'objectif des proches de Manuel Valls :