twitter facebook chevron-right

Le CETA entre en vigueur jeudi

Le traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne entre provisoirement en vigueur dès jeudi alors que les 27 Etats membres de l’UE ne l'ont pas encore ratifié. Pourtant un rapport remis au gouvernement a pointé les risques pour l'environnement et la santé des consommateurs avec la dérégulation des échanges. Les précisions de François Goulin.


La députée La France insoumise Clémentine Autain, invitée mercredi dans Politique matin, a condamné l'application dès jeudi de dispositions du CETA alors que le Parlement n'a pas approuvé ce traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada. Elle dénonce le non-respect par Emmanuel Macron de sa promesse présidentielle sur l'application du CETA : "Quand il était candidat, [Emmanuel Macron] avait dit que s'il y a un risque sur le climat, alors nous ne l'appliquerons pas !"

"Notre souveraineté est atteinte !"

La députée LFI de Seine-Saint-Denis a vivement dénoncé la future mise en place de tribunaux pour arbitrer des contentieux entre les Etats et les entreprises privées. "Des multinationales, demain, vont pouvoir porter plainte si des politiques publiques progressistes sont menées en France et contrarient les intérêts économiques d'une multinationale !", s'alarme Clémentine Autain.

La France insoumise réclame un débat sur le CETA à l'Assemblée

L'application du traité de libre-échange intervient alors que l'Assemblée nationale a adopté une résolution non-contraignante du Front de gauche demandant l'organisation d'un référendum, et ce dans un hémicycle quasi vide, dénonce la députée de la France insoumise. "[Le CETA] est mis en ?uvre de façon suspensive sans même que le Parlement ait été associé ! Et sans débat public ! Un référendum sur le CETA et ce type de traité serait un minimum démocratique. Nous demandons un débat au Parlement !"

Nous estimons scandaleux que le gouvernement ait continué à négocier dans le dos des peuples et ne suspende pas l'application du CETA ! Clémentine Autain, députée la France insoumise

Peu de députés soutiennent l'application du CETA

Le CETA entre donc en vigueur provisoirement dès jeudi mais au Palais Bourbon peu de députés défendent le texte? Tour d'horizon des positions des groupes avec François Chevré et Eugène Sandoz.