twitter facebook chevron-right

Législatives : "Pas illogique" d'investir un candidat PS face à Manuel Valls, selon Laurent Baumel

Face aux socialistes qui ont appelé à voter Emmanuel Macron dès le premier tour de la présidentielle - Manuel Valls en tête -, le parti est divisé sur la stratégie à adopter. La question sera tranchée après la présidentielle.


Avant même l'élection présidentielle, les man?uvres ont commencé au parti socialiste pour préparer les élections législatives. Avec un sujet à traiter en priorité : que faire des candidats socialistes qui ont appelé à voter Macron plutôt que Hamon ?

Le cas est réglé pour ceux qui sont déjà "en marche" depuis des mois, comme le député Christophe Castaner. Ces députés PS passés chez Emmanuel Macron devraient se voir opposer un candidat écologiste, comme l'écrit Le Parisien. En tout, une quarantaine de circonscription seraient concernées.

Plus épineuse est la question des socialistes qui, sans rejoindre le mouvement de l'ancien ministre de l'Économie, ont choisi de le soutenir. C'est notamment le cas de Manuel Valls. Alors, faut-il investir un candidat étiqueté socialiste pour punir ces voix dissidentes ? Faut-il donc présenter un candidat socialiste contre Manuel Valls qui va se présenter dans l'Essonne ? "Ce ne serait pas illogique, c'est un point à débattre mais je ne vais pas le trancher tout seul", affirme Laurent Baumel, interrogé mardi par LCP.

Le député, soutien de la première heure de Benoît Hamon, s'est rendu ce mardi au dernier bureau national du PS socialiste avant la présidentielle, notamment pour évoquer ce sujet. Mais rien ne sera décidé tant que le couperet de la présidentielle ne sera pas tombé. "On verra plus clair dimanche prochain", résume dans un tweet Roger Madec, sénateur socialiste et soutien affiché d'Emmanuel Macron.

Vidéo par Elsa Mondin-Gava, avec Bastien Augey