twitter facebook chevron-right

Législatives : la moitié des candidats "La République en marche" sera bien issue de la société civile, "sans mandat d'aucune sorte"

Les 577 candidats investis le seront sous la bannière "La République en marche", sans double étiquette avec un parti concurrent.Les futurs députés macronistes devront respecter la "discipline" du groupe pour garantir son "efficacité".


La majorité présidentielle a désormais un nom : "La République en marche". Ce sera aussi le nouveau nom d'En Marche !, un changement de patronyme qui sera acté lors du congrès fondateur du parti, d'ici au 15 juillet.

Lundi lors d'une conférence de presse, Richard Ferrand a également précisé que la moitié des candidats sera bien issue de la société civile, c'est-à-dire des candidats "qui n'ont aucun mandat politique d'aucune sorte". Plus tôt dans la journée, Jean-Paul Delevoye, le président de la commission nationale d'investiture du parti, avait semé le doute en laissant entendre sur Franceinfo que les candidats de la société civile pouvaient être d'anciens "maires", "conseilleurs généraux" ou "régionaux".

Objectif majorité absolue

Le secrétaire général du mouvement, lui-même candidat dans la sixième circonscription du Finistère, souhaite un "groupe parlementaire cohérent" et majoritaire, qui sera réuni sous le même nom que celui du parti :

Les candidats aux législatives seront rattachés à l'étiquette "La République en marche" et s'engageront à s'inscrire dans le groupe parlementaire du même nom. L'objectif est que ce groupe dispose d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale afin qu'Emmanuel Macron et le gouvernement disposent des moyens nécessaire pour mettre en oeuvre leur projet.Richard Ferrand, le 8 mai 2017

Richard Ferrand, fort de son expérience de député socialiste, semble avoir tiré les leçons de la fronde parlementaire qui a contrarié le gouvernement de Manuel Valls. Si la "liberté d'expression" sera respectée, la "discipline collective réelle" sera "un meilleur gage d'efficacité", a-t-il prévenu :

Notre objectif : que le gouvernement dispose d'un groupe parlementaire homogène cohérent, fort d'une discipline collective réelle, meilleur gage d'efficacité. La liberté d'expression des sensibilités, du pluralisme qui existe en notre sein, sera conjuguée avec cette discipline collective qui garantira la lisibilité et l'efficacité du travail parlementaire comme l'action de l'exécutif.

Richard Ferrand, le 8 mai 2017

Le MoDem, seul parti allié au parti d'Emmanuel Macron, se verra réserver un certain nombre de circonscriptions. La liste des 577 candidats qui concourront sous la nouvelle bannière présidentielle sera dévoilée d'ici à jeudi le temps de faire "les dernières vérifications de détail".

Par ailleurs, Catherine Barbaroux, membre fondatrice du mouvement, en prend la présidence par intérim, en remplacement d'Emmanuel Macron qui a démissionné de ses fonctions.