twitter facebook chevron-right

"Le projet de Fillon sur l'Assurance maladie, c'est le projet des assureurs et des mutuelles !", dénonce Guaino (LR)

L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy et candidat à l'élection présidentielle de 2017, a dénoncé, mercredi dans Politique matin, le projet "moralement inacceptable" et "absurde" du vainqueur de la primaire de la droite et du centre. "Moi, je n'ai pas fait de la politique pour remettre en cause la sécurité sociale, l'assurance maladie, pour mettre à bas l'assurance chômage, ni pour faire n'importe quoi sur le code du travail..."


Très remonté, le député Les Républicains des Yvelines, défenseur du gaullisme social issu du conseil national de la Résistance, a taillé en pièces le programme de François Fillon pour 2017.

Fonctionnaires

Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre a promis de supprimer 500 000 fonctionnaires en cinq ans. Impensable, pour Henri Guaino : "Arrêtons de plaisanter ! Vous voyez ce que ça représente ?? On a fait le 1 sur 2 ("le non-renouvellement d'un fonctionnaire sur deux, ndlr) pendant le quinquennat précédent : 144 000 postes de fonctionnaires supprimés ! Là, on en propose 500 000 !", s'indigne-t-il. "On a dû faire une saignée dans les effectifs militaires ! Ce qui n'était peut-être pas une bonne idée vu ce qu'il s'est passé ensuite", enrage-t-il, craignant à terme "des dégâts considérables !".

Sécurité sociale

Ce proche de Philippe Séguin s'insurge également contre la volonté de transformation de la sécurité sociale voulue par François Fillon. "Il y a le projet sur la santé, l'Assurance maladie (...) je le connais, cela fait 30 ans qu'on le met sur la table. C'est le projet des assureurs et des mutuelles !", enrage le député Les Républicains des Yvelines. "C'est intenable, techniquement et scientifiquement, mais c'est surtout intenable moralement !"

Plan d'austérité

Sans le citer, Henri Guaino dénonce le zèle de François Fillon à vouloir faire un plan de rigueur au moment de la crise économique de 2008 : "Si chaque fois que les recettes fiscales diminuent, si chaque fois que le chômage augmente, chaque fois qu'il y a une crise, on ne trouve rien de mieux à faire que sabrer les allocations chômage et augmenter les impôts, on ne va pas s'en sortir

Classes moyennes et populaires

"Ce programme (de François Fillon), il fait payer les classes moyennes inférieures et les classes populaires. Ce programme, il consiste à dire aux gens (...) 'vous avez trop bien vécu depuis quarante ans et maintenant il faut vous serrer la ceinture !'", juge Henri Guaino. "Les Français, ils ne sont pas heureux depuis quarante ans ! Ça suffit ! C'est moralement inacceptable et c'est économiquement absurde ! Faire une telle purge, une politique de rigueur, sans regarder qu'il y a des vies derrière tout ça, des gens qui souffrent, qui sont à la peine... Macro-économiquement ça n'a aucun sens, c'est totalement récessif !

Candidature en 2017

"Moi, j'irai jusqu'au bout de ma candidature, surtout si le programme de François Fillon ne change pas !", dit Henri Guaino. "Ce débat est fait sur des pensées toutes faites, des orthodoxies auxquelles le monde entier est en train de tourner le dos ! On ne va pas faire aujourd'hui la politique de Madame Thatcher ! Ça fait 40 ans ! C'est absurde !!"