twitter facebook chevron-right

Le conseil d'administration d'EDF ouvre la voie à la fermeture de Fessenheim

​C'était l'une des promesses de François Hollande, en 2012, le président veut la tenir à tout prix. Au terme d'un long feuilleton politique, le conseil d'administration d'EDF​ a voté, mardi, le mécanisme d'indemnisation en faveur de l'arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace), la plus vieille de France. L'Etat devra verser 450 millions d'euros à EDF en échange de cette fermeture anticipée. Une décision qui divise la classe politique. Les précisions de Rahabi Ka.