twitter facebook chevron-right

L'Assemblée nationale rend hommage aux victimes des actes terroristes de Magnanville et d'Orlando

Les députés ont respecté une minute de silence dans l'hémicycle mardi, lors de la séance des questions au gouvernement.


Claude Bartolone et l'ensemble des députés ont rendu hommage mardi aux victimes de l'attentat d'Orlando (Etats-Unis) mais aussi au policier et sa compagne assassinés à leur domicile lundi soir à Magnanville, dans les Yvelines.

"La haine et l'homophobie ont frappé la ville d'Orlando", a affirmé le président de l'Assemblée nationale, évoquant en premier lieu l'attaque de dimanche dans une discothèque gay de la ville d'Orlando en Floride, qui a fait 49 morts. "Ce massacre suscite en nous douleur, indignation et colère (...) nos pensées vont d'abord à toutes les victimes", a ajouté Claude Bartolone.

Il a ensuite affirmé que lundi soir, "la France (a) une nouvelle fois (été) victime du terrorisme", dénonçant un "acte honteux, ignoble, intolérable". Le président de l'Assemblée a adressé les "condoléances" de la représentation nationale aux "familles" et aux "proches" du couple assassiné à leur domicile dans les Yvelines. Claude Bartolone a également eu "une pensée émue pour ce petit garçon de trois ans qui vient de perdre ses parents dans ces conditions atroces".

Les députés ont ensuite respecté une minute de silence.