twitter facebook chevron-right

Interpellé sur la mort d'Adama Traoré, Cazeneuve fustige "la mise en cause permanente du travail" des forces de l'ordre

"Les policiers et les gendarmes de France en raison de l'uniforme qu'ils portent sont attachés aux valeurs de la République et sont attachés à l'Etat de droit", a affirmé le ministre de l'Intérieur mercredi lors de la séance des questions au gouvernement.

Bernard Cazeneuve "n'aspire qu'à une chose, le respect". Mercredi, le ministre de l'Intérieur a pris la défense des forces de l'ordre lors de la séance des questions au gouvernement. Il était interrogé par le député non inscrit Pouria Amirshahi à propos d'Adama Traoré, un jeune homme de 24 ans décédé en juillet dernier dans le Val-d'Oise à la suite d'une interpellation.

Contrairement aux affirmations des gendarmes, non seulement le jeune homme n'avait pas été placé en position latérale de sécurité, mais il n'avait en réalité plus de ventilation (...) Les pompiers ont dû s'y prendre à deux fois pour obtenir des gendarmes qu'ils lui retirent les menottes afin de procéder au massage cardiaque.

Pouria Amirshahi

"Le fossé se creuse avec les institutions", a poursuivi ce député qui a quitté le Parti socialiste en mars dernier. Évoquant les noms de "Wissam El-Yamni, décédé suite à son interpellation à Clermont-Ferrand" et d' "Amadou Koumé, décédé dans un commissariat parisien après son arrestation", Pouria Amirshahi a également demandé la tenue d'un "débat national sur les rapports entre l'Etat, la police, la justice et les citoyens". Selon lui, "la lutte contre l'impunité doit concerner tout le monde".

"Mise en cause permanente"

Bernard Cazeneuve lui a répondu en soutenant les forces de police et de gendarmerie, qui ont pour mission d'"assurer la sécurité des Français" :

Ce que je ne peux plus accepter (...) c'est la mise en cause permanente à longueur de semaines du travail fait par les forces de l'ordre, la théorisation de la consubstantialité de la violence à la police.Bernard Cazeneuve

"Les policiers et les gendarmes de France en raison de l'uniforme qu'ils portent sont attachés aux valeurs de la République et sont attachés à l'Etat de droit", a ajouté Bernard Cazeneuve, qui a conclu en affirmant qu'"à chaque fois, l'inspection générale de la police nationale et de la gendarmerie nationale sont saisies".