twitter facebook chevron-right

Interdiction de la fessée: "Je conteste le Conseil de l'Europe, qu'il nous fiche la paix !" (Bruno Le Maire)

Le député de l'Eure a vivement contesté cette condamnation de l'organisme européen de défense des droits de l'homme.

Bruno Le Maire était l'invité de Patrick Chêne mardi. Interrogé sur la condamnation de la France par le Conseil de l'Europe pour n'avoir pas interdit gifles et fessées à l'encontre des enfants, voilà la réponse du député de l'Eure :

"Le Conseil de l'Europe a peut-être mieux à faire dans la situation de crise majeure que nous vivons, avec un chômage qui explose, une menace islamiste qui pèse sur le continent et de quoi on parle : de la fessée ?"

"Qu'il nous fiche la paix"

L'ancien candidat à la présidence de l'UMP poursuit sa diatribe : "Et bien qu'il nous fiche la paix et qu'il laisse les citoyens européens tranquilles et libres de décider de la manière dont ils éduquent leurs enfants" insiste le député qui "conteste au Conseil européen le droit d'aller me dire à moi qui suis parent de quatre enfants ce que je dois faire avec mes enfants".