twitter facebook chevron-right

Hausse de la CSG : échanges très tendus entre Véran (LREM) et Courson (LC)

Lors de l'examen de l'article 7 du projet de loi de financement de la sécurité sociale, mercredi, les deux députés se sont violemment accrochés, Charles de Courson accusant Olivier Véran d'être "arrogant" dans sa défense d'une réforme "inégalitaire" et "injuste".


"Vous voyez, monsieur le rapporteur général, à quoi aboutit votre arrogance..." Le vote mercredi de l'article 7 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) a donné lieu a un échange très musclé entre Olivier Véran (LREM) et Charles de Courson (Les Constructifs).

Ce dernier, membre de la commission des finances de l'Assemblée nationale depuis 1993, a expliqué que, selon lui, la réforme du gouvernement était "injuste", "inégalitaire" et "pas équilibrée". Selon Charles de Courson, il faudrait plutôt mettre en oeuvre une TVA sociale, une mesure qu'il a "toujours défendu depuis près de quinze ans".

"Une petite taquinerie"

Face aux mises en cause de l'opposition, Olivier Véran, le rapporteur général de la commission des affaires sociales, a tenté "une petite taquinerie pour commencer" :

Si on devait prélever de la CSG à chaque fois qu'une inexactitude a été prononcée dans cet hémicycle au cours de ces dernières heures, on pourrait tous se payer un bon repas à la buvette ce soir...Olivier Véran

Agacé, Charles de Courson a mis en cause son interlocuteur : "Vous êtes tout jeune, il y a parfois la fougue de la jeunesse, mais vous savez, soyez très prudent dans l'arrogance intellectuelle..." Loin de se démonter, Olivier Véran lui a répondu en critiquant la TVA sociale, une mesure "qui n'a rien de sociale". Avant d'ajouter :

On pourrait même parler d'une mesure antisociale, mais moi je garde mon sang froid, petit clin d'oeil pour M. De Courson... J'avais huit ans quand la chanson a été écrite par Trust (tandis que vous) vous étiez à un quinquennat de votre premier mandat parlementaire...Olivier Véran

Furieux, Charles de Courson fait un rappel au règlement "pour fait personnel", pointant du doigt son collègue de La République en marche :

"Soyez moins arrogant, ça se passera... mieux. Et j'ai une très vague expérience d'un certain nombre de choses et la TVA sociale je la défends depuis 15 ans !Charles de Courson

La voix chevrotante, l'élu de la Marne poursuit son développement, affirmant qu'il souhaitait, lui, "encourager la compétitivité des entreprises".


>> A voir aussi : Malgré une opposition unie, la hausse de la CSG adoptée dans la nuit