twitter facebook chevron-right

Genevard (LR) : "Le président de la République veut contrôler l'action du Parlement !"

Le projet du gouvernement visant à limiter le droit d'amendement des parlementaires suscite l'inquiétude à l'Assemblée nationale. "On le sent bien depuis le début de cette législature, le gouvernement, le président de la République, veulent contrôler l'action du Parlement !..", dit Annie Genevard, député LR et vice-présidente de l'Assemblée.

L'inquiétude est forte chez les parlementaires. Alors que le droit d'amendement des députés et des sénateurs ne souffre actuellement d'aucune limite quantitative, l'exécutif a annoncé sa volonté de revenir sur cette liberté et de la proportionner à la taille des groupes politiques au sein du Parlement. "Réduire le droit d'amendement du parlementaire, c'est véritablement réduire le rôle du parlementaire et donc du Parlement, déplore la vice-présidente de l'Assemblée Annie Genevard (LR). Nos institutions sont fondées sur un équilibre, l'équilibre entre le pouvoir exécutif et législatif. On court le risque de déséquilibrer... Je crois que c'est une très mauvaise idée."

"Adopter un principe d'amendements proportionnés à la taille des groupes, cela veut dire qu'il y a dans notre hémicycle des gens qui ne s'exprimeraient quasiment jamais... Est-ce que c'est satisfaisant sur le plan démocratique ? Je ne le crois pas" Annie Genevard, vice-présidente LR de l'Assemblée nationale

La députée assure que "personne ne se livre par plaisir à l'obstruction" parlementaire dans les groupes d'opposition, contrairement à ce qu'affirment les membres de la majorité. "Quand un projet suscite vraiment beaucoup d'opposition, il y a beaucoup d'amendements parce qu'il y a beaucoup de résistance", rappelle Annie Genevard. Inquiète, la vice-présidente met en garde l'exécutif : "Il faut toucher avec beaucoup de prudence à l'organisation des travaux parlementaires, parce qu'on pourrait y perdre ce qui est essentiel : c'est l'indépendance du Parlement et la liberté du parlementaire."


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat