twitter facebook chevron-right

"Froissée" par la circulaire sur les centres d'hébergements d'urgence, Brigitte Bourguignon (LREM) attend les explications de Collomb

Invitée mardi de Politique matin, la présidente de la commission des Affaires sociales n'a pas souhaité se prononcer sur le maintien de cette circulaire du ministère de l'Intérieur qui demande des contrôles des situations des demandeurs d'hébergement d'urgence. La députée rappelle toutefois que "la question de l'accueil doit demeurer inconditionnelle".

L'arrivée prochaine du projet de loi "Asile et immigration" semble durablement parasitée par la circulaire du ministère de l'Intérieur sur les centres d'hébergements d'urgence. La présidente de la commission des Affaires sociales, Brigitte Bourguignon, a jugé "brutale" la présentation du texte du loi du fait "de la circulaire évidemment, qui peut froisser, qui nous a froissés pour beaucoup". La députée du Pas-de-Calais s'est dite "très sensible" à la question, sa circonscription se situant à proximité de l'ancienne 'jungle de Calais'.

"Ce n'est pas le projet d'asile en lui-même cela a été cette circulaire qui a été mal perçue, y compris par les milieux associatifs. Il ne faut jamais se séparer des milieux associatifs..." Brigitte Bourguignon, présidente LREM de la commission des Affaires sociales à l'Assemblée nationale

Gêne de la députée LREM sur le maintien ou pas de la circulaire

Interrogée sur le fait de savoir s'il fallait conserver la circulaire de Gérard Collomb, Brigitte Bourguignon a refusé de soutenir un tel maintien : "Gérard Collomb viendra s'expliquer devant le groupe prochainement." Si la présidente de la commission des Affaires sociales acquiesce à la nécessité de contrôler "les situations des personnes qui sont en situation irrégulière", elle juge néanmoins que "la question de l'accueil doit demeurer inconditionnelle".

Émue, elle confie "avoir toujours en tête" l'image du petit Aylan, un bébé syrien retrouvé mort il y a deux ans sur une plage de Turquie.


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat