twitter facebook chevron-right

François Ruffin souhaite punir les "crimes managériaux"

Le député La France insoumise de la Somme s'est indigné, jeudi dans Politique matin, du cas d'un supermarché Lidl, à Rousset (Bouches-du-Rhône), où un salarié s'est suicidé sur son lieu de travail.

Punir les cas de harcèlements délibérés de salariés par des managers ? C'est ce que propose le député La France insoumise François Ruffin. "On n'est pas passés de 18 000 morts sur les routes de France dans les années 1970 à 3 600 aujourd'hui simplement en faisant des câlins aux chauffards !, défend le député de la Somme. Il souhaite, à l'image des crimes routiers, punir les "crimes managériaux" dans les entreprises.

"Aujourd'hui, ça n'est pas pris au sérieux, non seulement par les directions d'entreprises mais aussi par les pouvoirs publics. On a des tas de cas de personnes qui se suicident et derrière, l'affaire est classée sans suite par le parquet !, dénonce François Ruffin. Ça me fait vraiment penser à ce qu'il se passait sur la route dans les années 1970 ! On pouvait avoir des chauffards, des crimes routiers, et cela passait complètement à la trappe parce que ça n'existait pas pour la société. Il y a des crimes managériaux!"

Une brutalité managériale qui pousse au suicide ? Le député prône la criminalisation pour susciter une évolution des pratiques. Une disposition qui paraît encore bien difficile à formaliser dans un texte de loi.

Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat