twitter facebook chevron-right

François Ruffin (LFI) crée la polémique en portant un maillot de foot dans l'hémicycle

Le député La France insoumise s'est exprimé à la tribune de l'Assemblée nationale avec, sur les épaules, le maillot du club de foot d'Eaucourt-sur-Somme. François de Rugy lui a adressé un "rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal".

Après la controverse sur le port de la cravate, voilà celle sur le maillot de foot... Lors de l'examen en séance publique de la proposition de loi UDI sur les transferts de sportifs professionnels, le député LFI François Ruffin a surpris ses collègues lors de son passage à la tribune de l'Assemblée nationale.

"Une question de respect"

L'élu de la Somme a subitement retiré son pull, dévoilant un maillot vert portant les inscriptions "Bar - Tabac - Loto Le Salutaire Liercourt" :

Le maillot que je porte aujourd'hui est celui de l'Olympique Eautcourtois. C'était le club de mon ami Antoine.François Ruffin

Une attitude critiquée par le président de séance, le député LREM Hugues Renson : "Je vous rappelle que le respect qui est dû à nos débats et à notre assemblée implique une tenue correcte", a lancé l'élu, avant de suspendre la séance.

Rugy intervient

A la reprise des débats, le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a pris la parole, constatant que François Ruffin portait une nouvelle fois le maillot de foot d'Eaucourt-sur-Somme. Il s'agissait, selon lui, d'une "provocation envers l'Assemblée ou son président".

François de Rugy a donc adressé un "rappel à l'ordre" envers le député de La France insoumise avec "inscription au procès-verbal".

François Ruffin lui a aussitôt répondu :

"Sur le fond, je tiens à dire que porter le maillot d'Antoine, de Franck, de l'Olympique Eautcourtois et potentiellement des milliers d'Antoine, Franck et de milliers de club à travers le pays, ce n'est pas du tout une tenue indigne et irrespectueuse.
François Ruffin

"Je suis très fier de faire entrer le visage de Franck et des Franck, de tous les gens qui tiennent les petits clubs, à la tribune de l'Assemblée nationale", a ajouté le député LFI.

La deuxième polémique vestimentaire

Il s'agit de la deuxième polémique vestimentaire depuis le début de la législature, après celle relative au port de la cravate dans l'hémicycle. Elle avait déjà été déclenchée par les députés de La France insoumise : le bureau de l'Assemblée nationale avait alors décidé d'assouplir ses exigences vestimentaires.

Dans l'hémicycle, le député UDI, Agir et indépendants Jean-Christophe Lagarde a remis en cause cette décision, qui a "ouvert la porte à toutes les interprétations possibles et imaginables". Selon l'élu, il faudrait à nouveau imposer un code vestimentaire strict pour "éviter ce genre d'incidents".



>> La vidéo en intégralité :

>> A lire aussi : Que contient la proposition UDI sur les transferts de sportifs professionnels ?

>> A voir aussi - Retrouvez un résumé des débats en commission sur ce texte :