twitter facebook chevron-right

Fasquelle veut rompre l'alliance des LR avec Sens commun

Le candidat à la présidence du mouvement Les Républicains est revenu, mardi dans Politique matin, sur les déclarations du président de Sens commun qui s'était dit prêt à créer une "plateforme" avec Marion Maréchal-Le Pen.


Le torchon va-t-il bientôt brûler entre Les Républicains et le mouvement Sens commun, l'incarnation politique de la Manif pour tous ? Le candidat à la présidence des Républicains Daniel Fasquelle semble en tout cas prêt à rompre les ponts et supprimer la convention des Républicains avec Sens commun.

"J'étais invité au rassemblement de Sens commun, mais quand j'ai appris que le président de Sens commun envisageait un pont, une plateforme commune avec le Front national, j'ai annulé ma venue, explique le député du Pas-de-Calais. J'ai dit moi-même que je souhaitais qu'au prochain bureau politique on pose la question de notre relation avec Sens commun. Comment peut-on rester associés, alliés, à un mouvement qui envisage une plateforme commune avec le Front national ? Ça n'est pas possible."

Le député Les Républicains appelle le mouvement Sens commun à une clarification rapide de leurs positions. "Est-ce que la convention qui nous lie à Sens commun a encore du sens ? Je me pose la question... Il faut que les dirigeants de Sens commun clarifient leur position."