twitter facebook chevron-right

Falorni/Abattoirs : "J'ose espérer que mes collègues entendront la voix de la population..."

Auteur de la proposition de loi sur le "respect de l'animal en abattoir" qui devait instaurer le contrôle vidéo lors de l'abattage des animaux, le député radical de gauche Olivier Falorni est venu s'expliquer, jeudi dans Politique matin, sur son opposition à voter son propre texte après le refus, par la commission des Affaires économiques, de mettre en place des contrôles vidéo lors de l'abattage. "J'ai été atterré par l'issue de ce débat. Cette loi a été dénaturée, mais ce qui se joue cet après-midi c'est l'essentiel..."


Les conclusions de la commission d'enquête parlementaire sur les "conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français" ont donné lieu à une proposition de loi. Elle sera débattue à partir de jeudi après-midi en séance publique dans l'hémicycle. L'occasion peut-être pour Olivier Falorni de remettre sa mesure phare, refusée en commission des Affaire économiques : l'installation de caméras dans les établissements. Le débat promet d'être animé. Les précisions de Maïté Frémont.