twitter facebook chevron-right

Euro 2016 : la sécurisation des "fan zones" coûtera près de 12 millions d'euros supplémentaires

L'Etat, les villes hôtes et l'UEFA ont trouvé un "accord global" visant à financer ce surcoût, a annoncé mercredi le ministre des Sports Patrick Kanner.


"Un événement sécurisé comme jamais un événement sportif n'aura été sécurisé dans notre pays." Patrick Kanner a évoqué, mercredi lors de la séance de questions au gouvernement, la question de la sécurité des "fans zones" instaurées en France durant l'Euro de football, ces lieux dans lesquels les supporters qui n'ont pas eu de billets pourront regarder les matchs sur écran géant.

Le ministre des Sports a précisé que le coût pour assurer la sécurité de ces lieux de rassemblement a été réévalué, passant de 10 à 12 millions d'euros à la somme de 24 millions d'euros.

Le "surcoût" sera pris en charge par les villes hôtes, l'Etat et l'UEFA, qui ont "trouvé un accord de financement" mercredi matin, a précisé Patrick Kanner. Le ministre a toutefois expliqué que "malgré ces 100% de précaution il n'y a jamais 0% de risques" contre le terrorisme.