twitter facebook chevron-right

Edouard Philippe, dans l'ombre de Versailles...

Le mardi 4 juillet, Edouard Philippe a prononcé devant les députés son discours de politique générale. Une tradition de la Ve République, une occasion pour le Premier ministre d'obtenir la confiance sur les grandes lignes de sa politique.

Mais la veille, Emmanuel Macron s'était exprimé devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Humiliation pour Matignon ? "Faute politique", comme le clame l'opposition ?

Les deux têtes de l'exécutif se sont répartis les rôles : au Président les grands principes, à Matignon les détails de la feuille de route, avec une minutie comptable... une façon d'esquiver les critiques.

Un sujet d'Elsa Mondin-Gava avec Marion Chatelin.


Hors séance, un programme de la rédaction, cinq minutes pour revenir sur un fait majeur de la semaine à l'Assemblée nationale