twitter facebook chevron-right

Doucet (PS) demande aux frondeurs de "clarifier" leur position

Le député du Val-d'Oise, proche de Manuel Valls, veut une "clarification" de la situation des frondeurs au Parti socialiste et les appelle à rejoindre "Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon" pour monter "un Podemos à la Française".


La situation des députés frondeurs devient de plus en plus intenable au Parti socialiste. Invité jeudi dans Politique matin, le député Philippe Doucet, proche de Manuel Valls, souhaite une "clarification" vis-à-vis des députés frondeurs au Parti socialiste qui ont donné leur signature pour la constitution d'une motion de défiance de "gauche", après l'utilisation mardi de l'article 49.3 sur la Loi Travail.

"Cela fait longtemps qu'un certain nombre d'entre-eux réfléchisse à un Podemos à la Française, mais qu'il le fasse !", demande Philippe Doucet. "Je préfère qu'ils fassent de la politique et qu'on fasse de la politique plutôt que de la discipline. Donc la clarification c'est d'abord sur les idées, sur le fond. Donc ils assument leur choix et ils rejoignent Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon..."

Le député socialiste du Val-d'Oise voit également dans l'attitude des frondeurs une préparation pour l'élection présidentielle de 2017 : "La présidentielle est clairement derrière. Il y a Arnaud Montebourg pour certains d'entre-eux. Benoît Hamon pour d'autres, hier il a fait un vrai pas sur une éventuelle candidature à la présidentielle. On sait bien que cette partie là de la gauche cherche des candidats alternatifs."